Cet été, apprenez à danser sous la pluie avec Stéphanie Zeitoun

« Le jour où j’ai appris à danser sous la pluie » est le 3è roman de Stéphanie Zeitoun, écrivaine et journaliste spécialisée dans le bien-être et les techniques de développement personnel.

Étant très attachée à la capacité de résilience et aux synchronicités, j’ai beaucoup aimé ce « livre-thérapie » riche d’enseignements.

Je vous invite vivement à le mettre dans votre valise pour le lire tranquillement pendant vos vacances !

Le titre du roman fait directement écho à la célèbre citation de Sénèque « La vie ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie ».

« L’idée est de faire face aux épreuves en parvenant à les accepter et de voir en chacune un « cadeau » dissimulé pour grandir à l’école de la vie. C’est très difficile lorsque l’on traverse une période sombre mais avec le recul, on réalise parfois que c’était nécessaire pour avancer…

Mon roman traite donc de ce sujet, de la résilience après un deuil amoureux ou comment garder le sourire quand on se fait larguer et y trouver un côté positif :). » Stéphanie Zeitoun

Le point de départ c’est l’histoire de Caroline, une jeune femme trahie par son mari, qui tente de se suicider et fait la rencontre du singulier docteur Milko qui l’accompagne dans sa convalescence.

Une situation à l’image de tant d’autres épreuves du quotidien qui parlera certainement à un large public et pour lesquelles on se sent souvent désemparé, ne sachant pas trop comment s’en sortir.

Tout au long du récit, Stéphanie Zeitoun distille des clés de développement personnel pour surmonter le deuil de la séparation et reprendre confiance en soi, en ses capacités à aimer et à se réaliser pleinement, sans chercher dans le regard de l’Autre, la preuve de sa valeur.

Ce « feel good book » qui mélange fiction et développement personnel est une invitation au courage, à prendre des risques, à savoir dire non, à avancer dans la vie avec discernement en développant son sens de l’observation tout en étant attentif aux signes que la vie place sur notre route pour faire des choix sincères et authentiques, guidés aussi par l’intelligence du coeur.

Au fil des pages, vous découvrirez de nombreuses références à des techniques de développement personnel comme « le jeu des bonhommes allumettes », « la lettre du pardon », « le cahier des rêves » ou la puissance de la Gratitude. En tant que journaliste spécialisée en la matière, Stéphanie Zeitoun les as toutes expérimentées.

« Il n’y a pas une technique plus efficace qu’une autre face à une situation de deuil, que ce soit la perte d’un être cher, de son animal de compagnie, de son travail, d’une trahison, d’un échec…. Elles sont complémentaires. Et surtout, très personnelles.

Certains vont adorer écrire dans leur « cahier des rêves » tandis que d’autres vont trouver stupide « le jeu des bonhommes allumettes ». À chacun de suivre son intuition et de faire ce qui lui semble juste pour lui et apaisant. » Stéphanie Zeitoun

Pour terminer, j’ai demandé à Stéphanie de nous révéler quelques-une de ses recettes bien-être :

Quelle est ta définition du bonheur ?
SZ : Je ne crois pas vraiment au bonheur au sens d’un sentiment permanent. Je l’imagine plutôt comme une capacité à apprécier les bons moments, à se nourrir de l’instant présent et à savourer chaque période d’apaisement et de sérénité.

Quel est ton rituel du matin pour bien commencer la journée ?
SZ : J’écoute une musique de méditation de Glenn Harold pour visualiser son futur de manière positive, cela joue sur les fréquences hertz et vibrations pour libérer les charges émotionnelles (https://madamebienetre.com/meditation-relaxation-by-glenn-harrold-la-musique-soigne-corps-ame/  ).

Je prononce aussi des mantras adaptés à ce que j’ai à travailler (Ex: je prends soin de moi et je me fais du bien).

Et le soir, pour favoriser un sommeil serein ?
SZ : Je fais le même rituel le soir mais avec une autre musique selon la thématique du moment que je souhaite travailler (relaxation visualisation positive, induction au sommeil…)

Enfin, quelles sont les tendances actuelles en matière de développement personnel ?
SZ : Je pense à la méditation. C’est la grande mode. C’est très positif de s’accorder du temps pour soi et de chercher à s’apaiser, à se centrer sur l’intérieur dans le silence.

Pour ceux qui ont du mal à ne rien faire (comme moi), l’exercice de la pleine conscience est une porte d’entrée vers la méditation :  si nous arrivons à être conscient de chaque chose que nous faisons au moment présent, cela serait déjà un grand pas vers la sagesse anti-stress (https://madamebienetre.com/voyage-pleine-conscience-film-initiatique-coeur-de-soi/ )

Voilà une lecture idéale pour les vacances, un livre qui fait du bien au coeur et à l’esprit et qui nous rappelle que malgré les épreuves, on peut quand même sourire à la vie !

Pour commander le livre sur Amazon : Le jour où j’ai appris à danser sous la pluie.

Écoutez aussi  l’interview de Stéphanie Zeitoun sur Radio Médecine Douce. Elle vous révèle la génèse de son livre, vous parle de son travail d’écriture et revient plus globalement sur son parcours.

Retrouvez aussi toutes ses actualités et ses bons conseils en développement personnel sur son blog Madame Bien-Etre et les réseaux sociaux : Facebook, Twitter et YouTube.

Bonne lecture et bel été à tous,

Princess Zaza

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.