The Wallace Collection est l’un des plus beaux musées que j’ai visité à Londres. Il m’a beaucoup fait penser aux musées Jacquemart André ou Nissim de Camondo à Paris. J’ai été émerveillée dès l’entrée par la beauté du lieu et l’impressionnante collection d’oeuvres d’art exposées.

En complément de la collection permamente, qui est gratuite, vous pouvez découvrir jusqu’au 16 octobre 2022, l’exposition « Inspiring Walt Disney : The Animation of French Decorative Arts » qui montre l’influence des arts décoratifs français du XVIIIe siècle dans la conception des films de Walt Disney et plus particulièrement Cendrillon, La Belle au bois Dormant et La Belle et la Bête.

Vous pourrez également faire une pause gourmande car le musée dispose d’un restaurant situé sous une immense verrière qui apporte une belle lumière dans la salle.

Une collection d’art impressionnante !

Situé dans une splendide demeure du XVIIIe siècle, le musée a ouvert au public le 22 juin 1900. Il a été constitué suite du don à la nation britannique, par Lady Wallace, de l’immense collection d’art de son époux, le collectionneur et philanthrope britannique Sir Richard Wallace. Ce descendant (illégitime) de la richissime famille Hertford a passé une grande partie de sa vie en France, à Paris.

Vous connaissez certainement son nom puisque c’est ainsi qu’on appelle les fontaines publiques qui fournissent de l’eau potable. Vous les trouvez principalement à Paris et elles sont reconnaissables (pour le grand modèle) à ses quatre caryatides se tournant le dos, surmontées d’un dôme avec des dauphins. Chacune d’entre elles représentant une allégorie : la Simplicité, la Bonté, la Sobriété et la Charité.

C’est après avoir vu les parisiens subir une pénurie d’eau durant le siège de Paris et la Commune en 1871, que Richard Wallace décide d’offrir 50 premières fontaines à la ville de Paris avec le souhait d’apporter de l’eau potable en libre-accès et d’embellir la ville. La première fontaine Wallace est implantée en 1872 sur le boulevard de la Villette. L’engouement fut tel qu’il en financera d’autres par la suite et on en compte aujourd’hui plus d’une centaine dans Paris.

Les fontaines Wallace fêtent leurs 150 ans en 2022. A cette occasion, une nouvelle a été installée au musée Carnavalet (musée qui retrace l’histoire de Paris) et une autre le sera à la place Denfert Rochereau. Vous en verrez d’ailleurs une installée devant l’entrée de la Wallace Collection.

La collection permanente (gratuite!) présente des œuvres d’art allant du XIVème au XIXème siècle, principalement des horloges, des peintures, des sculptures, des céramiques et du mobilier d’époque.

J’ai été impressionnée par la richesse et la qualité des pièces exposées : plus de 5 000 objets recueillis au fil des ans par quatre générations de la famille Hertford. Je ne savais plus où poser les yeux !

Parmi les pièces les plus marquantes de la collection, j’ai été particulièrement fascinée par les horloges que j’ai trouvé de toute beauté et notamment celle avec les sphinges ailées, un chef d’œuvre !

J’ai aussi beaucoup aimé la délicatesse, l’élégance et la finesse du travail artisanal des objets en porcelaine de la Manufacture de Sèvres du XVIIIe siècle et de la Renaissance italienne.

Autres trésors de la Collection Wallace : des peintures de Tiziano, Rembrandt, Rubens, Van Dyck, Velázquez et Canaletto ainsi qu’une impressionnante collection d’armes et d’armures orientales et européennes datant du Moyen-âge et de la Renaissance.

L’exposition Inspiring Disney : la France comme source d’inspiration

L’exposition, accessible jusqu’au 16 octobre 2022, montre comment les dessinateurs des studios Walt Disney se sont inspirés des arts décoratifs français du XVIIIe siècle pour concevoir des films. Vous y apprendrez aussi que Walt Disney lui-même était fasciné par le Vieux Continent qu’il visita souvent et collectionnait des livres illustrés venant d’Europe en rapport avec les fables et contes de fées.

En collaboration avec le Metropolitan Museum de New-York, l’exposition met en parallèle des esquisses, des gouaches préparatoires aux films d’animation avec des pièces de mobilier, porcelaines de Sèvres ou pendules du temps des Lumières.

Elle met aussi en évidence les références à la culture européenne que l’on trouve dans tant de films Disney comme : l’architecture néo-gothique vue dans Cendrillon (1950), les influences médiévales dans La Belle au bois Dormant (1959), les objets d’inspiration rococo qui prennent vie dans La Belle et la Bête (1991), le swing de Raiponce sur sa balançoire qui trouve sa source dans une toile de Jean-Honoré Fragonard « Les Hasards heureux de l’escarpolette », dans laquelle une espiègle jeune fille sur une balançoire lance une mule à son amoureux assis quasiment sous ses jupons.

Le Wallace restaurant

The Wallace Restaurant est situé dans la cour du musée sous une immense verrière qui apporte une belle lumière à la salle et il est rempli de sculptures et d’arbres.

Il est ouvert tous les jours, pour le petit déjeuner, le déjeuner et le tea-time, de 10h à 17h.

Informations pratiques

The Wallace Collection

Hertford House,
Manchester Square,
London W1U 3BN

Ouvert tous les jours de 10h à 17h

Collection permanente gratuite

Exposition Disney (jusqu’au 16 octobre 2022) : 14£

Découvrez aussi le portrait de Barbara, la femme qui a répertorié les fontaines Wallace de Paris.

Princess Zaza