Jusqu’au 31 mars 2022, le musée de la Franc-Maçonnerie vous propose de faire un voyage en Égypte, au cœur de l’imaginaire et des rites égyptiens, avec l’exposition « Initiations égyptiennes, de Cagliostro à Memphis-Misraïm »

L’influence de l’imaginaire égyptien en Franc-Maçonnerie 

Au cours de la visite, vous découvrirez qui était Joseph Balsamo, dit Cagliostro, et comment ce personnage emblématique et sulfureux du Siècle des Lumières a influencé la Franc-Maçonnerie égyptienne et ce qu’il a apporté aux rites égyptiens. 

L’exposition vous permettra également de mieux comprendre l’histoire assez mouvementée et la richesse du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm avec son système en 33 grades. 

Vous en apprendrez aussi davantage sur l’ordre sacré des sophisiens, les Loges de Memphis-Misraïm au sein du Grand Orient de France et la constitution du Grand Ordre Égyptien.

L’exposition s’adresse à tous, aux Francs-Maçons comme aux profanes. Le sujet est assez technique mais traité avec beaucoup de pédagogie. Tout au long du parcours, des panneaux explicatifs détaillés enrichissent la visite. Prenez le temps de les lire 🙂

Le Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm

Le Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm est issu d’une fusion entre le rite de Misraïm qui doit beaucoup aux Frères Bedarride et celui de Memphis qui repose essentiellement sur l’action de Jacques-Etienne Marconis de Nègre. 

Le saviez-vous ? Misraïm signifie Égypte en hébreu.

Ce Rite reste encore assez méconnu et l’on se réjouit que cette exposition le mette à l’honneur ainsi que l’un de ses plus illustres représentants et fondateur : Robert Ambelain. A partir de 1960, ce Grand Maître de la Grande Loge Française de Memphis-Misraïm a œuvré sans relâche à son développement en France et à sa reconnaissance dans les années 1970-1980. Vous pouvez voir ci-dessous son tablier (dans le rang du haut).

Pour aller plus loin et mieux comprendre le Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm, je suis allée à la rencontre d’ @Oudjat qui a bien voulu répondre à quelques questions et je l’en remercie :

Pourquoi dit-on que l’ Égypte est considérée en Europe comme le berceau de l’initiation ? Peut-on dire que les campagnes d’ Égypte de Bonaparte, l’apport de Champollion, considéré comme le père de l’égyptologie, premier à déchiffrer les hiéroglyphes, et les dessins/aquarelles de l’artiste peintre écossais David Roberts ont servi de terreau fertile à l’égyptomanie ?  

Oudjat : Historiquement, l’Empire romain était fasciné par les vestiges de l’Égypte antique. Néanmoins, au XVIIIème siècle, l’Égypte était encore un pays lointain et connu seulement par une minorité de la population européenne. Celle-ci n’ayant accès à l’époque qu’à une information limitée et souvent approximative par manque de rigueur scientifique.

La campagne d’Égypte de 1798 menée par Napoléon Bonaparte, accompagné par des Francs-Maçons tels que Louis-Rémy Raige ou Henri-Nicolas Belleteste qui ont tous deux contribué à l’élaboration de la « Description de l’Égypte », a en effet réveillé un nouvel intérêt pour cette période historique. Cette campagne a également permis une approche plus scientifique et une compréhension plus poussée de la culture égyptienne.

Rapidement, il s’en est suivi une nouvelle « égyptomanie » qui s’est immiscée plus profondément en Franc-Maçonnerie en quête de légitimité d’un Savoir perdu. C’est ainsi que les Rites Misraïm puis de Memphis ont vu le jour respectivement en 1813 et 1839 , et ont connu un engouement certain.

Comme le soulignait en 1860, notre Frère Samuel Laurence : « La Science a son origine en Orient : la religion, d’abord, puis les arts et les sciences sont venus d’Orient, et c’est vers l’Orient, en tant que source de toute lumière, que le Franc-Maçon est tenu de se tourner. » (*)

(*) In The Moral Design of Freemasonry

Comment définir simplement le Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm (RAPMM) ?

Oudjat : L’essence même d’un Rite maçonnique est l’ensemble des rituels qui le composent et qui permettent aux Francs-Maçons d’atteindre une forme de transcendance sans ivresse permettant de passer du profane au Sacré.

Pour définir le RAPMM, je vous partage les propos de notre Sœur Marie-Françoise Blanchet, ancienne Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France : «Le Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm propose une dimension spirituelle différente. (…) C’est un rite particulièrement beau et poétique, avec une théâtralité qui déclenche des émotions fondamentales dans la recherche spirituelle. » (*)

(*) Magazine Franc-Maçonnerie, numéro 73 de mars/avril 2020

Comprenons par là que les ateliers travaillant au RAPMM n’abordent jamais des questions au sociétal et encore moins à tout ce qui touche de près ou de la loin à la politique. Ces questionnements sont de l’ordre du profane et du personnel, tant ces sujets sont source de division.

Pour se faire et sans dévoiler le contenu des 3 premiers grades, nos rituels reposent sur une forme de philosophie hermétique travaillant à la gloire du Grand Architecte de tous les Mondes, mêlant les noms de divinités égyptiennes, ses mythes et les saisons rythmant les crues du Nil.

Nous accordons également une grande importance à la place de l’Homme dans l’Univers par la prise de conscience du Soi permettant son perfectionnement pour le bonheur de tous les Êtres.

Certains préfèrent parler de Rite Égyptien plutôt que de Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm. Est-ce pour dépasser les antagonismes des époques passées ? Qu’en pensez-vous ?

Oudjat : Les Rites dits Égyptiens ont connu une Histoire tumultueuse, avec disons le sans filtre, certaines dérives qu’il est préférable de laisser au passé puisque de nombreux ateliers ont été accueillis par des Obédiences ayant pignon sur rue, tout en réalisant le ménage dans leurs rangs.

Comme souvent, il convient d’éviter les Loges sauvages, quelque soit le rite, afin que la Constitution obédientielle, reposant sur des bases solides de droits et devoirs, puisse protéger ses membres de toute dérive.

Aujourd’hui l’expression « Rite Égyptien » est surtout employée par commodité, voire par fainéantise dans le monde profane, tout comme le RE2A pour désigner le Rite Écossais Ancien et Accepté.

En loge, nous rapportons toujours les salutations de notre atelier en exprimant notre rite sans abréviation ou raccourci.

Quelle est la place des obédiences égyptiennes dans le paysage maçonnique français ?

Oudjat : En France, une quinzaine d’Obédiences principales regroupent environ 140 000 Sœurs et Frères pratiquant divers Rites dont celui du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm et Rites dits Égyptiens.

Ces derniers restent anecdotiques dans le paysage de la Franc-Maçonnerie française puisqu’on estime à 8 000 le nombre de Sœurs et Frères ayant choisi cette voie initiatique. Ceux-ci étant répartis dans des Obédiences comme le Grand Orient de France (GODF), la Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm (GLFMM), la Grande Loge Mixte Française de Memphis-Misraïm (GLMFMM) ou bien encore la Grande Loge Unie de Memphis-Misraïm (GLUMM), pour ne citer qu’elles.

Il en résulte une difficulté certaine pour les futurs Francs-Maçons et Francs-Maçonnes de trouver un atelier pratiquant ce Rite à proximité de chez eux.

Que signifie la couleur parme que l’on retrouve sur le tablier au Rite Ancien et Primitif de Memphis- Misraïm ?

Oudjat : A chaque Rite, son tablier caractéristique. Si les Maîtres au Rite Écossais Ancien et Accepté (REAA) arborent un tablier au rouge caractéristique, et un bleu au Rite Français (RF), la particularité du tablier au Rite Ancien et Primitf de Memphis-Misraïm est d’avoir une dominante bleue avec un liseré violet distinctif.

Certains maçons verront en cette couleur violette, la dernière couleur du spectre symbolisant le passage du visible vers l’invisible, de la matière vers l’Esprit.

Bien que l’on puisse y voir une corrélation certaine, l’intégration du liseré violet sur le tablier du Maître au RAPMM nous vient de la volonté du Franc-Maçon Robert Ambelain (1907-1997) initié en 1939, auteur d’une quarantaine d’ouvrages et membre de l’Ordre Martiniste, courant du christianisme ésotérique.

Robert Ambelain s’est basé sur le travail du Frère Jean Bricaud (1881-1934) qui avait allié le Rite de Memphis-Misraïm à l’Église gnostique, et dont le violet est la couleur de la dignité ecclésiastique qu’est le Grand Consécrateur. (*)

(*) « Le livre de la Franc-maçonnerie » sous la direction d’Alain Bauer/Roger Dachez ; édition « Que sais-je ? »

Pourquoi et depuis quand avez-vous choisi de pratiquer ce rite ?

Oudjat : Concernant ma démarche maçonnique, celle-ci est peu conventionnelle puisqu’en général le profane dépose sa candidature à une Obédience qui le conduira vers un atelier et le rite pratiqué.

Disons que ma volonté fut l’inverse car je souhaitais choisir absolument et tout d’abord mon Rite.

Je considère aujourd’hui que « bien naître » en tant que Franc-Maçon, c’est aussi se sentir en phase avec son atelier, sans omettre l’importance du Rituel .

En 2010, je suis pris d’une certaine forme d’ « égyptomanie » qui m’a donné envie de mieux comprendre les méthodes de construction des pyramides et des temples, a développé chez moi un intérêt particulier pour les dynasties pharaoniques, les croyances et de fil en aiguille, cela m’a mené jusqu’à la Franc-Maçonnerie pratiquant le Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm.

Entendons-nous bien, cela ne fait pas de moi un égyptologue érudit. Néanmoins, ces différentes recherches furent pour moi une révélation.

En quête de spiritualité, désirant travailler exclusivement au symbolisme, manquant énormément de méthodologie dans mes recherches, les outils proposés par la Franc-Maçonnerie me semblaient être en totale adéquation.

C’est donc tout naturellement que je me suis rapproché d’un Frère de mon entourage qui a rapidement trouvé un atelier pratiquant le RAPMM. Le hasard n’existant pas, cet atelier était situé à moins de 10 minutes de mon domicile et je fus initié en 2015.

Que vous apporte de différent/complémentaire la pratique de ce rite ?

Oudjat : Même si le travail exclusif du symbolisme saupoudré de spiritualité n’est pas l’apanage du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm, ce Rite donne la quasi certitude de ne jamais aborder des travaux avec des sujets sociétaux pouvant dévier vers des interrogations politiques que je considère comme trop souvent clivantes alors que nous désirons réunir ce qui est épars.

Certains et certaines me rétorqueront que les sujets abordés en Loge dépendent exclusivement de l’esprit des ateliers qui sont autonomes. C’est à la fois vrai et faux.

Comme la peau qui recouvre les os et donne corps et substance à l’Être, le Rituel concoure à participer à l’amélioration de chacun et guide les Sœurs et les Frères vers un but commun tout en empruntant des chemins différents et complémentaires.

Je ne peux dire ce que le RAPMM m’apporte de plus ou de moins qu’un autre Rite que j’aurais pu pratiquer. Je sais tout simplement que mon Rituel est celui qui me convient car il me permet, par sa richesse et son intensité, de vivre la Franc-Maçonnerie en un lieu sacré en dehors du temps de l’Espace.

Nous ne sommes plus dans le Monde profane.

Quel ouvrage recommandez-vous sur le sujet ?

Oudjat : Pour aller plus loin, je vous conseille deux ouvrages :

–  Le Rite Egyptien au Grand Orient de France de Christian Perrotin, aux éditions Dervy

–  La Franc-Maçonnerie égyptienne de Memphis-Misraïm de Serge Caillet, aux éditions Dervy

Un grand merci à @Oudjat pour le temps accordé et la qualité de ses réponses !

Suivez-le sur Twitter : @Oudjat

J’espère que cela vous aura enrichi autant que moi et vous aura donné envie d’aller voir l’exposition au Musée de la Franc-Maçonnerie.

Informations pratiques :

Musée de la Franc-maçonnerie

16 rue Cadet, 75009 Paris

Tarif adulte : 7€ (exposition permanente + temporaire)

Horaires : le musée est ouvert :
– du mardi au vendredi : 10h00-12h30 / 14h00-18h00
– le samedi : 10h00-13h00 / 14h00-19h00
– le dimanche : 10h00-12h30 / 14h00-18h00

La visite guidée du musée et d’un temple maçonnique a lieu chaque samedi de 14h30 et à 16h00 et le dimanche à 14h30 (7 € /personne en plus du tarif d’entrée), uniquement sur réservation par courriel evenementmuseefm@godf.org (en précisant votre nom, votre prénom ainsi que la date de visite).

Bonne visite !

Princess Zaza