C’est quoi Twitter ? #56 @PBelaval

Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux © Didier Plowy

Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux © Didier Plowy

Président du Centre des monuments nationaux depuis 2012, Philippe Bélaval s’emploie au quotidien avec ses équipes, à mettre en valeur toute la richesse patrimoniale française pour la faire découvrir au plus grand nombre.

Le Centre des monuments nationaux gère la conservation, l’entretien, la restauration et l’ouverture au public de de près de 100 monuments historiques, dont le Panthéon, l’Abbaye du Mont Saint-Michel, la Cité de Carcassonne, la Sainte-Chapelle ou l’Arc-de-Triomphe.

Philippe Bélaval a trés vite compris l’intérêt d’une communication via les réseaux sociaux et notamment Twitter qu’il utilise au quotidien. Je suis ravie de l’accueillir dans ce nouveau numéro de C’est quoi Twitter ?

Abbaye du Mont-Saint-Michel © Marc Rapillard, Centre des Monuments nationaux

Abbaye du Mont-Saint-Michel © Marc Rapillard, Centre des Monuments nationaux

Pouvez-vous nous présenter en 140 caractères le Centre des monuments nationaux ?
PB :
@leCMN est le premier opérateur culturel et touristique français au service du #patrimoine depuis 1OO ans sur tout le territoire. #Partage

Qu’apporter Twitter à la communication du Centre des monuments nationaux ?
PB :
Twitter apporte d’abord une grande réactivité, très utile lorsqu’il faut annoncer une actualité très rapidement ou réagir dans un délai très court. C’est une réactivité limitée à 140 caractères mais cela permet déjà de faire passer les informations essentielles.

Et puis, Twitter nous permet surtout d’élargir l’audience de l’établissement en touchant des communautés plus jeunes que la communication plus classique ne permet pas d’atteindre. Je pense aussi à toute la blogosphère, les jeunes entrepreneurs, le milieu des start-ups…tous les partenaires de l’écosystème numérique qui sont indispensables au fonctionnement et à l’exercice des missions du Centre des monuments nationaux.

Au Panthéon ! Une installation de JR qui a fait le tour du monde. © Courtesy

Au Panthéon ! Une installation de JR qui a fait le tour du monde. © Courtesy

Est-ce que sur votre compte personnel @PBelaval vous twittez vous-même ou vous avez un community manager ? Quelle utilisation faites-vous de Twitter ?
PB :
Je tweete moi-même avec autant de régularité que possible, pour annoncer des événements relatifs aux monuments gérés par le Centre des monuments nationaux, en appui du compte Twitter officiel @leCMN ou de ceux des monuments.

Un exemple avec la signature à l’Hôtel de Sully (qui abrite le siège du Centre des monuments nationaux) du renouvellement pour 3 ans du partenariat avec l’Assemblée des Départements de France et les organisateurs du Tour de France, dont nous sommes nous-mêmes partenaires.

Je tweete aussi pour réagir et apporter des commentaires lors de certains évènements ou actualités en rapport avec le thème du patrimoine ou de la culture en général…toujours dans la simple limite de mes fonctions à la tête du Centre des monuments nationaux. Je fais donc un usage strictement professionnel de Twitter et ne cherche pas à me mettre en scène à titre personnel.

Quel souvenir gardez-vous de vos débuts sur Twitter ? Et aujourd’hui, vous aimez Twitter…un peu, beaucoup, passionnément ?
PB :
Oui j’aime beaucoup Twitter ! Au début, j’ai été un tout petit peu dérouté parce qu’il fallait maîtriser le langage de Twitter. J’ai été accompagné par des amis et l’équipe de la communication digitale du Centre des monuments nationaux mais je suis assez largement autodidacte et j’ai vite compris comment m’en servir. L’apprentissage a été extrêmement facile pour moi.

J’envoie 2 à 5 tweets par jour, parfois plus. Même si cela prend un peu de temps, j’utilise volontiers ce réseau social car je considère que cela renforce la communication du Centre des monuments nationaux et rentre donc dans le périmètre de mes fonctions. Aujourd’hui, je me sens assez à l’aise avec Twitter et je trouve même que la limitation des tweets à 140 caractères est un jeu intellectuel extrêmement stimulant !

Cet exercice invite à la reformulation pour raccourcir, aller à l’essentiel, repenser son message. Je serai vraiment déçu si cette limite des 140 caractères vient à être supprimée.

Je pense que cela changerait d’ailleurs de façon radicale mon rapport avec Twitter parce-que je trouve qu’il perdrait énormément de son efficacité et je ne me vois pas lire des messages très longs, dans lesquels il y aurait beaucoup de détails. Cette brièveté est formidable, j’espère qu’elle perdurera !

Restauration du Château d’Azay-le-Rideau, Indre-et-Loire © Courtesy

Restauration du Château d’Azay-le-Rideau, Indre-et-Loire © Courtesy

Si vous deviez vous définir via 3 hashtags ?
PB :
#Patrimoine #République #Humanisme

Quelle opération de communication du Centre des Monuments Nationaux sur Twitter vous a particulièrement marqué ?
PB :
Elles m’ont toutes marqué à un moment ou un autre et je souligne la qualité du travail de toute l’équipe de la communication digitale du Centre des monuments nationaux qui expérimente aussi régulièrement tous ces réseaux sociaux pour en affiner les usages.

Ce que je trouve extrêmement intéressant ce sont toutes les opérations de live tweet pour des opérations comme la réinstallation de la statue de l’archange Saint-Michel au sommet de la Sainte-Chapelle en 2013 ou l’inauguration de la Villa Cavrois.

Pour des passionnés, on leur fait vivre le moment en live en les emmenant dans les coulisses, dans des endroits habituellement inaccessibles au public. Cela a une vraie valeur ajoutée et donne encore plus envie de venir découvrir le monument.

Quels sont les 3 twittos que vous recommandez pour être incollable sur l’actualité culturelle ?
PB :
Je pense à certains journalistes culturels qui sont très présents sur Twitter comme Martine Robert des Echos puis évidemment La Tribune de l’Art, News Tank Culture, Le Clic, Louvre pour tous, des twittos que je suis et que je lis toujours avec beaucoup d’intérêt. Et il faut bien sûr vous ajouter à la liste 😉

Votre jolie rencontre grâce à Twitter ?
PB :
Elles sont nombreuses. Je suis trés touché par les témoignages de sympathie spontanés de personnes qui me suivent sur Twitter et viennent me saluer par exemple, à l’occasion d’une de mes interventions lors d’une conférence. On peut dire que Twitter permet de constituer une sorte de fan club des temps modernes 🙂

J’ai d’ailleurs souhaité rencontrer certaines personnes que je suis sur Twitter pour échanger autour de collaborations possibles, de futurs projets, telles que Bernard Hasquenoph, Virgile Septembre ou vous-même.

Un message à faire passer aux lecteurs de Mon Paris Joli ?
PB :
Suivez l’activité patrimoniale via @leCMN, faites partager autour de vous l’amour du patrimoine parce que c’est une source de plaisir et de valeur absolument inépuisables. C’est un trésor que le partage enrichit. On doit le tweeter sans modération !

Retrouvez Philippe Bélaval sur Twitter : @PBelaval

Profil Twitter Philippe Bélaval

Let’s tweet,

Princess Zaza

Laisser un commentaire