Les délices de la Maison Stohrer, la plus ancienne pâtisserie de Paris

Stohrer-paris

Installée au 51 rue Montorgueil depuis 1730, la pâtisserie Stohrer est la plus ancienne de Paris et sa devanture est inscrite à l’inventaire des monuments historiques.

Vous ne le savez peut-être pas mais Nicolas Stohrer, pâtissier franco-polonais, est l’inventeur du baba au rhum. Un dessert dont le nom provient du personnage d’Ali Baba du conte des Mille et Une Nuits. Selon une autre version, il serait aussi dérivé du mot polonais baba – grand-mère dans le langage des enfants.

stohrer_fraises_3

La maison Sthorer en propose trois versions différentes :

  • L’Ali Baba, en clin d’oeil à la version authentique, composé une pâte à baba arrosée de rhum et garnie de crème pâtissière et de raisins de Corinthe (4,50 €),
  • Le Baba au rhum nature (4,40 €)
  • Le Baba au rhum garni de crème chantilly (4,70 €).
12115888_1145475435480997_9026557588572202796_n

L’Ali Baba, l’emblème de la Maison Stohrer © Géraldine Martens

Stohrer 1

Pour donner à ce dessert traditionnel un authentique esprit de Noël, Jeffrey Cagnes, le Chef pâtissier de la Maison Stohrer depuis mars 2015, propose une version au marron. Ce baba imbibé dans un sirop de rhum de Martinique et de liqueur de châtaigne, garni d’un crémeux au marron et couvert de chantilly au marron. Des marrons glacés et des sablés en forme de feuille de houx décorent le gâteau. À déguster en portion individuelle (4,90€) ou à partager pour 4 à 8 personnes (sur commande).

Stohrer

© Géraldine Martens

12227666_1149390535089487_412122433186590686_n

© Géraldine Martens

IMG_5330

Autre spécialité, le Puits d’amour dont la première recette date de 1735.  Selon la légende, le roi Louis XV offrait ce gâteau à ses nombreuses maîtresses comme preuve d’amour. Nicolas Stohrer a revisité la recette originale en garnissant le feuilletage d’une crème pâtissière à la vanille bourbon, en recouvrant le dessus d’une épaisse couche de sucre caramélisé au fer rouge. Particulièrement prisé lors de la Saint-Valentin, il est proposé en version individuelle (4,30 €) ou à partager de 4 à 10 personnes (sur commande). Je me suis régalée ! 🙂

IMG_5327

Stohrer vous propose également à partir du 19 décembre, 2 bûches de Noël qui ont l’air tout aussi délicieuse l’une que l’autre :

  • La bûche de la Reine : mousse vanille de Madagascar, crémeux caramel beurre salé, biscuit pain de gêne amande et brioche pain perdu,
Bûche de Noël 2015 Blanc © Géraldine Martens

© Géraldine Martens

  • La bûche du Roi : mousse légère au chocolat 66%, compoté de cassis, croustillant praliné feuilletine et biscuit brownie noisette et fleur de sel.
Bûche de Noël 2015 Noir © Géraldine Martens

© Géraldine Martens

La maison Stohrer continue à rendre hommage à l’oeuvre de Nicolas Stohrer en restant au plus près des recettes originales, tout en revisitant certaines spécialités pour les mettre au goût du jour et en proposant les classiques de la pâtisserie française.

Stohrer 2

Stohrer

(c) Géraldine Martens

Stohrer 6

Lors de ma visite j’ai également pu échanger avec Jeffrey Cagnes, un Chef passionné, ambitieux, créatif, exigent et généreux. Ce qui frappe chez lui c’est sa grande détermination et son incroyable énergie, on a l’impression que rien ne l’arrête ou presque !

Jeffrey Cagnes Stohrer

Jeffrey Cagnes (c) Géraldine Martens

Véritable compétiteur, Jeffrey n’hésite pas à se challenger tout au long de son parcours en donnant à chaque fois le meilleur de lui-même : un stage au collège de Troyes chez Pascal Caffet – Meilleur Ouvrier de France Pâtissier, apprentissage chez le Chef Pâtissier-Chocolatier Patrick Mallard à Avignonannée de mention complémentaire chez Storher puis commis chez Sébastien Gaudard pour le Délicabar du Bon Marché. Il réintègre ensuite la maison Stohrer en tant que Sous Chef pendant deux ans.

Passé Chef pour la Pâtisserie japonaise Yamazaki puis pour la Maison Hédiard, le Chef Jean François Piège le remarque et l’intègre dans son équipe de son restaurant Thoumieux de la rue Saint-Dominique. Suite à ces diverses expériences, il reprend le titre de Chef pour les brasseries branchées et chics parisiennes Monsieur Bleu et Le Flandrin. Après toutes ces maisons, le pâtissier retourne chez Stohrer en tant que Chef depuis mars 2015.  

Stohrer 3

En discutant avec Jeffrey, je constate qu’il a vite compris tout l’intérêt des réseaux sociaux dans la communication d’un Chef. C’est aussi une source d’inspiration et de veille pour se tenir au courant des tendances et des nouveautés. Retrouvez Jeffrey Cagnes sur les réseaux sociaux : Facebook et Instagram.

Je lui souhaite vraiment d’ouvrir un jour sa boutique que je m’empresserai d’aller découvrir 🙂

Instagram Jeffrey Cagnes

Informations pratiques :

Stohrer
51 rue Montorgueil
75002 Paris
Tél : 01.42.33.38.20
Horaires : ouvert tous les jours de 7h30-20h30

Retrouvez la maison Stohrer sur les réseaux sociaux : Facebook , Instagram et Twitter.

Stohrer 4

Princess Zaza

2 Commentaires

  1. J’ai souvent craqué chez eux il y a quelques années mais je trouvais dommage le coté un peu guindé de l’adresse… Je n’y suis pas du tout retournée depuis l’arrivée de ce nouveau chef et ton article me donne très envie de retenter l’expérience.

Laisser un commentaire