Portrait de Gamer #19 @JulienLebas

image

Je suis ravie sincèrement ravie d’accueillir dans ce nouveau numéro de #PortraitDeGamer mon « collègue » à l’accent chantant @julienlebas​ , Responsable des Productions et Rédactions chez CitizenProd, qui partage avec nous sa vision du jeu vidéo. C’est parti !

D’où vient ton intérêt pour le jeu vidéo ?

JL : Tout a commencé dans les années 80 avec le Vectrex chez mes cousins, époque de l’essor du jeu vidéo qui devient alors une véritable activité de loisir, c’était tellement prenant, innovant, effet waouhh garanti avec les copains ! Après il y a eu la Master System, la Mega Drive, puis la Dreamcast …j’étais très Sega ! En bon marseillais j’ai passé des heures et des heures entre potes à jouer à ISSPro Evolution Soccer, et FIFA aujourd’hui. J’ai grandi en même que temps l’évolution des consoles et des jeux vidéo qui ont toujours fait partie de mon quotidien !

image

Comment en es-tu arrivé à en faire ton métier ?

JL : Je ne me suis jamais dit que j’allais travaillé dans le jeu vidéo. C’est ma rencontre avec Lionel Lefèvre ,mon associé dans CitizenProd, qui a été déterminante. Lui est un vrai passionné de jeu au sens large, il a été champion de France de Risk, c’est aussi un gros joueur de League Of Legends et moi, j’ai une formation orientée « communication/journalisme ». On s’est rencontré à l’occasion de missions évènementielles autour du jeu vidéo pour lesquelles j’ai travaillé pour lui. J’ai tout de suite était très à l’aise dans cet univers que je connaissais depuis que j’étais gosse. Lionel a ensuite eu envie de lancer une émission sur le jeu vidéo, j’avais les compétences, on aimait tous les deux le secteur, on a lancé Game in TV en 2006 profitant de l’arrivée des chaînes locales. On voulait permettre aux amateurs de suivre toute l’actualité du jeu vidéo via un format court qu’on pourrait résumer par « le 6 minutes tout en images du jeu vidéo ». L’émission est en stand by pour le moment en attendant une nouvelle diffusion, nous sommes fiers car elle a perduré pendant 7 ans !

Te souviens tu de tes premières sensations de gamer ?

JL :  Forcément, en tant que Marseillais, je me souviens du jeu de foot auquel on jouait énormément avec les copains à la sortie de l’école ou après les « vraies » parties de ballon en bas de l’immeuble… grosses émotions aussi sur Wonder Boy, premier jeu que j’ai terminé avec ma mère qui était alitée pour des problèmes de santé, on partageait de très jolis moments ensemble et ce sont encore mes meilleurs souvenirs !

image

Aujourd’hui, je retrouve ces émotions quand je partage un bon moment autour du jeu vidéo avec mon fils de 3 ans 🙂

image

photo Julien Lebas

Special dedicace aussi à TEAM USA en 92 sur Megadrive qui a accompagné ma passion débordante (toujours aujourd’hui) pour la balle orange !

image

As-tu 3 twittos à suggérer à nos lecteurs pour être incollable sur l’acte du jeu vidéo ?

JL : Aujourd’hui, Twitter est une source essentielle d’actualité pour moi qui me permet d’être au courant de toutes les news sur le jeu vidéo. Je pense spontanément à un autre Julien, Tellouck toujours exhaustif et factuel dans les informations qu’il partage ! @Elphege2014 pour les aspects de veille, marketing et innovation, il est incontournable ! Après je mettrais un duo @MasterThib et @CodJordan qui nous font bien rire ☺

1 Youtuber/ 1 podcaster à recommander ?

JL : Je pourrais en citer plusieurs que j’adore car je travaille avec beaucoup avec eux depuis 2011 mais je choisis DiabloX9 que je connais depuis 3 ans maintenant et qui est réellement passionné et impliqué dans ses vidéos.

photo JulienLebas avec DiabloX9

Au-delà des notions de business, trop souvent évoquée à tort, c’est une vraie aventure humaine que je partage avec lui à chaque fois car c’est une personne authentique et sincère que j’apprécie vraiment ! 

photo Julien Lebas : ici DiabloX9 et Cruxy à l’E3 2013

Fan de basket, je citerai aussi @CodJordan et bien évidemment, @WaRteKsuper cool lui aussi !

Plus récemment, j’ai aussi découvert Jean Claude Vandale qui fait des vidéos bien sympa.

C’est d’ailleurs ça qui est génial avec les sites de partage comme Youtube et Dailymotion, on peut trouver de vrais talents et passer de bons moments à mater des vidéos.

Souvent malmenés, les youtubers ont pourtant, pour la plupart, apporter une grande fraîcheur et un vrai partage d’expérience plutôt objectif à l’univers du jeu vidéo.

Fin 2013, tu as produit les 4 épisodes de The One : le défi 24h. Une opération de communication qui réunissait des journalistes/blogueurs spécialisés dans le jeu vidéo pour accompagner le lancement de la nouvelle console de Microsoft : la Xbox One. Bravo, perso j’ai trouvé ça très chouette et je me suis bien marrée en les regardant !

Quel souvenir en gardes tu ?

JL : Le concept est venu comme souvent, d’une discussion autour d’une table, un brainstorming enjoué. On cherchait un projet innovant et funky et on s’est dit pourquoi pas proposer un défi : jouer 24h d’affilé ? On voulait aussi garder un esprit très fun pour éviter le bad buzz lié aux aspects plus obscurs du jeu vidéo (notamment l’addiction). L’idée était de partager des expériences remplies d’émotions, un peu comme à la maison quand on joue entre potes.

Après on est allé cherché des passionnés du jeu vidéo, un lieu sympa, une nouvelle console et des jeux qui permettent de belles sensations, des invités nombreux qui aiment le jeu vidéo, quelques défis rigolos et un relou pour agrémenter le tout car il fallait donner du piment, surprendre. Synergie, émotion et partage étaient au coeur du concept.

photo @Asgard_Game

Oui il y a eu un gagnant, et du challenge : @DarKFuneraL  (quelqu’un de passionné qui pourrait débattre sur le jeu vidéo toute une nuit) mais il n’y avait pas d’enjeu de compétition, le score au final importait peu.

3 équipes au total ont travaillé sur le projet soit plus de 20 personnes qui se sont relayées pour que tout se passe bien. Tout le monde a pris beaucoup de plaisir et il y avait un esprit d’équipe fort car on avait déjà créé des liens ensemble sur d’autres projets. Bravo aussi à Luc l’animateur qui a su accompagner les candidats avec beaucoup de complicité et de proximité !

Le Citizen Style c’est de placer l’humain au centre 😉  D’ailleurs, en aparté, un de mes plus beaux souvenirs professionnels est ma rencontre avec Christophe Balestra qui parle avec passion et une grande humanité du jeu vidéo.

photo @Asgard_Game

Peux tu partager avec nous une anecdote du tournage ?

JL : Tous les invités qui avaient prévu de rester le temps de leur séquence sont finalement restés jusqu’à la fin des 24h… on a assisté du coup à quelques réveils en fanfare hors camera 🙂 Autre petite info, il faut savoir que la séquence « Cuisine » a été très très remontée ! Notre collègue Carole Quintaine et Wartek se sont bien amusés mais n’ont pas été de grands chefs pour le coup 🙂 

photo @Asgard_Game

C’est vrai aussi que les défis étaient scénarisés pour que cela génère de l’émotion, on a donné un cadre aux participants mais on a aussi voulu laisser le plus possible la place au live, à la spontanéité pour que le résultat soit naturel et qu’on le sente quand on regarde la vidéo.

Twitter a t’il participé au succès des vidéos ?

JL : Oui assurément ! Pendant tout le tournage, les participants pouvaient twitter et ça a vraiment bien fonctionné,  il y a eu de très bons relais. Cette phase de teasing a été très bien suivie. Le bilan a été très positif surtout pour les 2 premiers épisodes. Si ça a marché, c’est parce qu’il y avait de l’émotion et une vraie sincérité.

Aujourd’hui, Twitter permet d’amplifier les audiences, c’est aussi un nouveau territoire d’expression et d’exposition.

Génère t’on réellement le buzz ? Ne se crée t’il pas tout seul si l’opération de communication a été bien pensée ?

JL : Je te rejoins sur le fait que le Buzz ne se crée pas, il fait écho, il est le résultat d’une opération digitale qui plait. Dans tous les cas, on parle de communication et donc d’un message entre un emétteur et un récepteur avec tous les aléas que cela peut comporter. Encore une fois, l’émotion et le partage sont essentiels pour faire une vidéo réussie.

image

As tu néanmoins quelques conseils à nous donner pour générer le buzz autour d’une vidéo ?

JL : Savoir à qui on s’adresse (quelle est la cible?) est un élément fondamental. Après comme on en a largement parlé, il faut de la passion, le plaisir de partager et une dose de surprise.  Et puis, bien évidemment, une bonne production c’est important (bien retranscrire les émotions, avoir de belles images, un montage rythmé pour avoir un bon taux de rétention devant les vidéos…).

Sur #The One : le défi les audiences ont été bonnes, + 1,5Millions de vus, un reach twitter/facebook important, c’est un bon exemple de buzz ou plus exactement de partage 😉

photo Julien Lebas

Peux tu nous citer 3 bonnes raisons pour sauter dans un TGV direction la Planète Mars (Marseille, ta ville d’origine) ?

JL : On est tous ébahi dès qu’on arrive à Marseille ! Je vous invite d’ailleurs si vous passez par Marseille à venir nous voir dans les locaux de CitizenProd pour faire une partie sur NextGen, Intellevision voire sur borne d’arcade . La 2ème bonne raison c’est vivre un match de foot au Vélodrome pour vibrer, ressentir l’ambiance particulière dans le stade. Et bien sûr, le soleil et la mer ! 

photo Julien Lebas : une partie chez CitizenProd Marseille

Sur quelles plateformes digitales peut on te retrouver ?

JL : Je vous donne rendez-vous sur Twitter et Facebook  ☺

On va prochainement lancer un site et une chaîne YouTube « The Fantastiques » avec un collectif de YouTubers dans le même esprit que ce qui marché sur Le Défi 24h avec des passionnés et du jeu vidéo.

=> Ça y est l’aventure The Fantastiques est lancée ! Retrouvez le collectif des meilleurs influenceurs gaming sur le site officiel , YouTubeFacebook , Twitter et Google+.

The Fantastiques

Un dernier mot pour les lecteurs ?

JL : Amusez vous, prenez du plaisir dans la vie et gardez le sourire ! 

image

Merci cher collègue pour ce témoignage rempli d’émotions, d’authenticité et de passion !

Let’s play,

Princess Zaza

Laisser un commentaire